#Portraits d’anciens élèves : Cristal, étudiante à l’European business school

Cristal a intégré le Lycée Vauban en 4ème. Elle y a ensuite préparé un baccalauréat ES (promotion 2014), avec une coupure en région parisienne lors de son année de première.

 
Que retenez-vous de Vauban ?
Le Lycée Vauban m’a beaucoup apporté personnellement parlant : le respect d’autrui, la solidarité, le travail collectif, mais surtout, on nous apprend à avoir confiance en soi et tout cela est très important dans le monde du travail actuel ».
Ayant beaucoup changé d’écoles, j’ai aussi pu constater la différence entre Vauban et mon ancien lycée privé parisien. Nous sommes beaucoup plus encadré à Vauban, les bâtiments sont agréables, le rapport avec les professeurs et l’administration est différent… Tout est mis en place pour que les élèves et le corps professoral se sentent bien, et ça, ce n’est pas donné à tous les établissements scolaires !

 
Un souvenir mémorable à Vauban ?
Mon souvenir ultime et qui reste gravé dans ma mémoire est le bal de promo. Dernière soirée avant le baccalauréat. Un dernier instant agréable tous ensemble avant de se concentrer sur nos épreuves et de prendre des routes différentes. Cette année-là, la Maison Des Lycéens (MDL) a vu le jour et j’ai participé activement à tous les événements que nous organisions : Saint-Valentin, carnaval, Saint-Nicolas, et le bal de promo dans son intégralité.

 
Et après le bac ?
Après le bac, j’ai choisi d’entrer à l’European Business School, pour son ouverture internationale et ses spécialisations. Je suis aujourd’hui en 3ème année, et j’effectue mon « année d’expatriation » : une année à l’étranger comptant un semestre en stage et un autre en université. Un stage de marketing-communication-événementiel à Bruxelles et ce second semestre, je m’envole pour étudier à Berkeley College à New-York.

 
Un projet professionnel ?
Je pense me spécialiser en digital business et e-commerce. Une formation qui débouche sur plusieurs métiers : responsable digital marketing, chef de projet digital, e-commerce ou social media. Je ne sais pas encore précisément vers quoi je vais me diriger. Disons que je suis attirée par les métiers du numérique mais l’avenir me le dira, et je ne suis pas inquiète de ce côté-là !

SHARE