#Portraits d’anciens élèves : Matthieu, auditeur financier

Matthieu a intégré le Lycée Vauban en 6e. Il y a préparé un baccalauréat ES (promotion 2008). Il travaille aujourd’hui dans le secteur financier à Luxembourg.

Que retenez-vous de Vauban ?
Je retiens l’atmosphère familiale de mes premières années : le lycée était encore dans les préfabriqués et tout le monde se connaissait. J’ai grandi avec le lycée et cela restera un grand moment dans ma mémoire. J’ai un excellent souvenir de mes années de première et terminale. La relation entre la classe et les enseignants : Monsieur Chopard, Monsieur Nou, Madame Tacconi… Ces professeurs ont réussi à rendre leurs cours intéressants et vivants, et on sentait un vrai travail d’équipe de leur part.
Vauban m’a appris à me comporter en société et m’a transmis la curiosité de toujours apprendre plus. La majorité des professeurs du lycée nous a poussé à toujours vouloir plus, chercher plus.

Un souvenir mémorable de Vauban ?
Difficile de choisir parmi tous les souvenirs que j’ai du lycée. Mais un me tient particulièrement à cœur. Lors de mon année de 3ème, j’ai organisé une vente de gâteaux pour récolter de l’argent au profit d’une association d’aide aux victimes du tsunami en Asie du Sud-Est. Le lycée avait perdu une de ses élèves lors de ce tragique événement, et beaucoup de personnes m’ont aidé dans mon initiative. J’ai un souvenir très fort d’un lycée soudé : professeurs, élèves, administratifs, surveillants, personnels de la cantine, parents d’élèves…

Et après le bac ?
Après le bac, j’ai dû dire au revoir au Luxembourg : je suis allé suivre le programme de Prépa éco de Saint-Jean de Douai, en France. Après deux ans, j’ai intégré l’Ecole de Management (EM) de Strasbourg. J’ai aussi suivi une année de MBA (Master of Business Administration) à l’université de Willamette à Salem aux USA. A la fin de mes études, j’ai fait le choix de revenir au Luxembourg pour rejoindre le cabinet Ernst & Young comme auditeur financier.

Ce qui me motive dans mon métier, c’est son exigence et le challenge constant.

Je suis aujourd’hui auditeur financier senior chez EY Luxembourg. Ce qui me motive dans mon métier, c’est son exigence et le challenge constant. Je suis continuellement en action. Je rencontre tous les jours de nouvelles problématiques. Je suis en charge de plusieurs dossiers où je dois gérer mon travail, le travail de mes juniors, la relation avec le client, la relation avec mes managers et les associés et la relation avec les autres équipes.
Ce qui me motive aussi c’est de me dire que je progresse tous les jours, non seulement dans ma technique d’audit et d’analyse, mais aussi au niveau de mes « soft-skills » : communication, gestion du temps, management… Je profite de chaque jour pour apprendre un maximum.
Dans mon temps libre, j’écris des articles pour le magazine Luxuriant et je participe à une émission de radio hebdomadaire, le samedi après-midi, sur radio ARA, le « Nasty Show ».

Des projets professionnels ?
Je suis aujourd’hui concentré sur mon travail, mes activités à la radio et au journal. Mais je suis aussi à l’affut d’opportunités. J’ai toujours des rêves de cinéma, derrière la caméra, dans un coin de ma tête. Et puis comme beaucoup de jeunes de ma génération, j’ai aussi rangé bien soigneusement un projet de start-up.

SHARE