#Portraits d’anciens élèves : Alexandre, architecte

Alexandre a été scolarisé au lycée de la 5ème à la terminale (promotion 2007). Il est architecte au Luxembourg.

Que retenez-vous de Vauban ?
Au quotidien, je retiens de Vauban une impression positive. J’y ai rencontré de très bons amis et j’y ai appris beaucoup de choses. J’ai vraiment pu y assouvir ma curiosité avec le début des clubs et des options. En somme, Vauban et toutes les personnes que j’y ai rencontré, amis, professeurs mais aussi personnels du lycée (surveillants, secrétaires, dames de la cantine et femmes de ménage), ont vraiment participé à faire de moi la personne que je suis, à pousser ma réflexion plus loin et à rester humble.

Un souvenir mémorable de Vauban ?
Je n’ai pas vraiment envie de choisir un moment plutôt qu’un autre. Je dirais juste que j’ai une affection particulière pour les anciens bâtiments de Vauban. Ces containers pittoresques ont dans mon esprit une place privilégiée.

Et après le bac ?
Je suis allé faire mes études à l’école polytechnique de l’Université Libre de Bruxelles. Je suis aujourd’hui architecte.
L’architecture n’est pas un domaine facile. Il faut beaucoup de connaissances et des compétences variées dans toutes les branches du métier. Les normes, les matériaux, l’ensemble du secteur de la construction est en constante évolution. On n’a jamais fini d’apprendre et de découvrir et il faut continuellement chercher de nouvelles solutions qui répondent aux attentes des clients et aux spécificités de chaque projet. C’est un métier avec beaucoup de responsabilités : on parle de constructions qui vont probablement vivre plus longtemps que nous et qui affectent le quotidien de beaucoup de personnes.
L’architecture est plus une passion qu’un métier, c’est un combat quotidien, où, à la fin du compte, il reste quelque chose de concret fait sur mesure pour nos clients. Mon métier c’est d’accompagner quelqu’un dans la réalisation de son projet de vie et c’est la satisfaction de faire de son mieux pour l’aider à concrétiser son rêve.

Des projets professionnels ?
Pour l’instant je suis bien dans mon métier et dans le bureau où je travaille mais j’aimerai partir vivre à l’étranger dans un futur pas trop lointain. Il est important de secouer notre quotidien et confronter nos coutumes avec celles des autres.

SHARE