#Portraits d’anciens élèves : Cynthia, créatrice d’un magazine de design

Cynthia a intégré le lycée en 6ème et a passé son baccalauréat série ES en 2011. En janvier 2017, elle a créé JDEED, un magazine papier biannuel et web.

Que retenez-vous de Vauban ?
Je retiens de Vauban un enseignement de qualité. Nos professeurs nous ont beaucoup aidé à appréhender les épreuves de notre scolarité comme le brevet et le baccalauréat. Je retiens aussi une ambiance chaleureuse entre les élèves, une communauté étudiante très sympathique. Mes années au lycée m’ont apporté une bonne assurance pour me présenter aux épreuves du baccalauréat sereinement.

Un souvenir mémorable de Vauban ?
Il y en a plus d’un… Je peux citer notamment le jour où notre professeur de philosophie nous a emmené à Paris pour enregistrer une émission de radio avec Raphael Enthoveen, « Les chemins de la connaissance ».
Qu’avez-vous fait après le bac ?
Après le bac, je suis allée étudier à Paris. J’ai suivi une formation de 3 ans en Fashion Design à l’Istituto Marangoni. Immédiatement après l’obtention de mon diplôme, j’ai passé 7 mois à New-York pour effectuer un stage au sein du studio de création Runway Collection chez Hugo Boss. Puis, de retour à Paris, c’est un stage dans le domaine de l’édition que j’ai réalisé durant 4 mois. À la suite de cette année de stage, j’ai intégré un Master en journalisme de mode au London College of Fashion. J’ai obtenu mon diplôme avec Distinctions en janvier 2017.

Un projet professionnel ?
Je viens de lancer mon propre magazine papier (premier numéro en mai 2017) et web, JDEED. Il traite des designers et artistes émergents au Moyen-Orient. En ce moment, je travaille entre le Liban, Dubaï, Paris et Londres. Je suis constamment en déplacement. Ce projet est très motivant : je suis le propre PDG de l’entreprise que je viens de créer. Si certaines choses sont plus évidentes pour moi comme la rédaction d’articles ou les interviews avec des créateurs dont j’estime énormément le travail, d’autres, comme trouver le bon imprimeur, distributeur ou point de vente, et engager les bonnes personnes… sont plus difficiles.
A l’heure actuelle, à l’exception de quelques collaborateurs, je m’occupe absolument de tout, seule. Du stylisme des séries modes à la retranscription d’interviews en passant par la gestion des réseaux sociaux, la recherche des annonceurs, et les voyages à travers le Moyen-Orient à la rencontre des talents de demain… Depuis le début de l’aventure en janvier 2017, la création de mon magazine m’a déjà emmené au Liban, aux Emirats Arabes Unis, à Bahreïn et à Oman. Et je m’envolerai bientôt pour le Qatar, Shanghai, Tokyo, la Jordanie, l’Azerbaïdjan et l’Arménie.

SHARE