#Portraits d’anciens élèves : Giulia, étudiante en dernière année de formation d’éducatrice spécialisée

Giulia, étudiante en dernière année de formation d’éducatrice spécialisée

Scolarisée au Lycée Vauban de la 6ème à la terminale, Giulia a eu son baccalauréat, série littéraire, en 2013. Elle fait ses études à Bruxelles pour devenir éducatrice spécialisée.

 

Que retenez-vous de Vauban ?
Vauban a été, malgré certaines difficultés, un lycée où j’ai fait de belles rencontres avec des élèves comme des enseignants. J’ai encore des contacts aujourd’hui avec certains d’entre eux. Au lycée, j’ai appris à prendre du recul face à des situations positives comme négatives, qui font de moi la personne que je suis aujourd’hui. J’y ai beaucoup ri aussi, je me suis beaucoup amusée en participant aux activités proposées et bien sûr j’ai eu d’excellents professeurs qui m’ont beaucoup apporté. Je garde surtout en mémoire les dernières années car c’est là que j’y ai fait les plus belles rencontres et c’est une période qui a été mouvementée émotionnellement en termes de choix, de réflexions et de décisions pour l’avenir. Ce que je retiens c’est que malgré la personne incroyablement stressée que je suis, j’ai réussi !

Enfin, je retiens un élément essentiel : le suivi des professeurs. J’ai été poussée à ne rien lâcher depuis la 6ème et surtout en 1ère, où j’ai connu une phase très difficile qui aurait pu me coûter mon baccalauréat. Les professeurs ont été incroyablement compréhensifs tout en me poussant, en plus de mes parents : c’est un élément qui me marquera toujours, car il m’a permis de croire en moi et de me motiver dans mes études supérieures qui se passent très bien aujourd’hui.
Un souvenir mémorable de Vauban ?
Il en existe plusieurs. Je peux citer :

  • ma classe de 1ère et de terminale, une petite classe dans laquelle il y avait une très bonne ambiance notamment avec nos professeurs ;
  • les enseignants : les cours de français en 1ère avec Madame Carlod, Monsieur Gury pour ses cours de philosophie très vivants et son « camion poubelle », Monsieur Boni pour ses connaissances et bien entendu ses conseils de cuisine, Monsieur Lehmann et ses cours de relaxation…
  • le stress du baccalauréat,
  • un sublime voyage au Canada.

 

Qu’avez-vous fait après le bac ?
Après le baccalauréat, j’ai travaillé dans une crèche pendant 7 mois avant d’entamer des études supérieures. J’ai souhaité faire une pause et réfléchir à mon avenir. Je me suis ensuite inscrite à la Haute Ecole de Bruxelles pour y suivre la filière de formation des éducateurs spécialisés. J’y suis depuis septembre 2014 et je serais diplômée en juin 2017.
J’ai toujours voulu m’engager et travailler dans le domaine social et particulièrement dans la petite enfance. Je suis sensible à la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui, et quand je vois tout ce qu’il se passe, les différentes personnes qui ont besoin d’aide, je ne regrette pas mon choix et je sais que mes qualités humaines me seront utiles dans ce métier.

 

Des projets professionnels ?
Après mes études, je souhaite me former à la pédagogie Montessori et à la sophrologie. Professionnellement, je pense m’orienter vers le secteur des crèches dans un premier temps. Le secteur de l’aide à la jeunesse m’attire également beaucoup suite à un stage en centre d’hébergement. Enfin, un projet d’avenir auquel je ne renonce pas depuis des années : ouvrir une crèche.

SHARE