#Portraits d’anciens élèves : Thibaud, étudiant à l’université Paris-Dauphine

Thibaud a intégré Vauban en 6ème. Il a obtenu un baccalauréat ES section européenne allemande en 2016. Il est actuellement étudiant au sein de l’Université Paris-Dauphine depuis 2 ans.

 

Que retenez-vous de Vauban ?

Vauban, c’est d’abord la chance de pouvoir suivre un enseignement à la française dans un environnement multiculturel, où l’apprentissage linguistique est de qualité. Je retiens de cette école l’apprentissage de valeurs fondamentales, un milieu où l’initiative est prônée, où l’on vous apprend véritablement à devenir citoyen. Au-delà du bac, pour lequel la préparation était sans faille (comment oublier les cours d’économie de Mme Lebouché, les cours d’histoire de M. Oswald…), l’objectif est d’apprendre à tous à se comporter au-delà du cadre, du système scolaire.

 

Un souvenir mémorable de Vauban ?

S’il fallait n’en garder qu’un… ce serait probablement le 16 novembre 2015, 3 jours après les attentats qui ne laissaient personne indifférent. Nous avions, avec le CVL, organisé un moment de recueillement, où tous étaient invités à observer une minute de silence dans la cours, autour de « PARIS » que nous avions écrit à l’aide de 100aines de bougies. L’émotion qui vous prend… Ce sont des moments que l’on n’oublie pas dans une vie, quand la conscience citoyenne et le besoin d’union dépasse les tracas du quotidien.

 

Qu’avez-vous fait après le bac ?

Après le bac, je suis parti à Paris afin de suivre une licence de sciences des organisations au sein de Paris-Dauphine. Actuellement en 2ème année, je m’oriente progressivement vers un parcours gestion, et je partirai l’année prochaine à Londres pour finir ma licence. L’objectif est ensuite d’effectuer un master en management stratégique et conseil, ou bien en contrôle-audit-reporting.

 

Qu’est-ce qui vous motive dans votre formation ?

Ma formation actuelle est exigeante, mais permet d’avoir un panel de choix extrêmement large. Elle vise à nous faire réfléchir et à comprendre les grands mécanismes qui régissent notre économie, société, et à poser un certain nombre de bases, juridique, comptable et autres. Le but est de nous permettre d’acquérir très rapidement les compétences exigées par la suite par notre employeur, et donc d’être très polyvalent. J’aime beaucoup cette idée d’adaptation, de nous pousser à évoluer en même temps que les modes de productions/management changent. Par ailleurs, chaque année est organisé à Dauphine un salon au sein duquel sont invités les plus grandes entreprises françaises et européennes, afin de faire passer des entretiens d’embauche à tous les dauphinois actuellement en master. L’insertion professionnelle est totale, avec des enseignants issus directement du monde du travail ou de la recherche.

 

Un projet professionnel ?

J’ai pour ambition de lancer une start-up au sein de l’incubateur de Dauphine, une fois que j’aurai acquis plus d’expérience et de compétence. L’idée est là, en tout cas. Tout ce qui touche à la gestion d’entreprises, et notamment d’établissements de santé m’intéresse particulièrement. Travailler dans l’événementiel également, et pourquoi pas dans la gestion de patrimoine. Bref, tout faire pour diversifier un maximum mes activités, je déteste le train-train habituel !

SHARE