Section internationale allemande : un nouveau partenariat avec le FF Runge Gymnasium

Depuis deux semaines, Léonie et Leticia, élèves du FF Runge Gymnasium à Oranienburg, au nord de Berlin, sont accueillies dans les familles de Marie-Gabrielle et Emma, élèves de 3ème en section internationale allemande au lycée, dans le cadre d’un nouvel échange linguistique. Une expérience initiée par l’équipe d’allemand afin de dynamiser l’apprentissage de la langue et la section internationale allemande via un séjour d’un mois en immersion totale.

 

Depuis le 1er mars, Léonie et Leticia ont intégré une classe de 3ème au sein du nouveau « très grand » campus. Après 2 ans d’apprentissage du français en LV2, ce premier séjour en immersion est l’occasion pour les 2 jeunes filles de s’imprégner de la langue et la culture de leurs correspondantes et de découvrir leur environnement. Elles y découvrent notamment le système éducatif français et notamment l’emploi du temps de leurs correspondantes très différent du leur. En Allemagne, Léonie et Leticia ont souvent cours les matinées avec un maximum de 3 à 4 matières.

Ces 2 binômes ont été formés par les enseignants porteurs du projet du fait de leurs affinités. Un critère important grâce auquel les jeunes filles passent beaucoup de temps ensemble, échangent et visitent le Luxembourg et la Grande Région le week-end. Au programme de leur séjour, les familles prévoient de nombreuses activités : peinture sur céramique à Steinfort, cinéma, visite et photos de Luxembourg, découverte de Trèves, mais aussi une fête d’anniversaire pour Leticia.

L’usage du français reste pour l’instant timide mais « les jeunes filles vont progresser très vite » concède leur enseignante. C’est tout l’atout d’un séjour en immersion. Les jeunes filles ont d’ailleurs créé à ce titre un cahier dans lequel chaque jour, elles notent les mots appris. Et Leticia est aujourd’hui contente de ne plus dire « nous doisons », qui faisait beaucoup rire sa correspondante, mais « nous devons ».
Fin août, ce sera au tour de Marie-Gabrielle et Emma d’intégrer les familles de leurs correspondantes et de découvrir la culture germanophone.

 

SHARE