Présentation

Vauban, École et Lycée Français de Luxembourg, est composé de 2 sites :

  • un lycée situé avenue Joseph Sax dans le quartier du Limpertsberg,
  • une école primaire située 1-3 rue Albert Einstein au sein du nouveau campus en construction dans le quartier de la Cloche d’Or à Gasperich.

Né du rapprochement de l’École française de Luxembourg et du Lycée Vauban en 2017, Vauban est un établissement d’enseignement privé homologué par le Ministère de l’Education nationale français. Il fait partie du réseau des établissements scolaires d’enseignement français à l’étranger, l'AEFE, un réseau unique au monde composé de 492 établissements. Il propose un enseignement de qualité conforme à l’exigence des programmes français.

 

L’établissement accueille des élèves à partir de 3 ans à l’école et à partir de 11 ans au collège/lycée. Pour l'année scolaire 2017-2018, l’école compte près de 800 élèves et le lycée plus de 1400 élèves.

 

Le déménagement vers le futur campus de Gasperich est prévu au courant du premier trimestre de l’année 2018 pour le collège/lycée. Ecoliers, collégiens et lycéens seront scolarisés sur un même site de la maternelle à la terminale.

 

L'Ecole en images

Adresse et horaires

Vauban, Ecole Française de Luxembourg

 

Contact

1-3, rue Albert Einstein L-1488 Luxembourg

Mail : ecole.francaise@empf.lu

 

Horaires d'ouverture

Lundis, mercredis et vendredis : 8h15 - 16h

Mardis et jeudis : 8h15 - 12h45

Congés hebdomadaires : les mardis et jeudis après-midi

 

Secrétariat

Ouvert tous les jours de 8h à 16h (sauf week-ends et jours fériés)

 

Le Lycée en images

Adresse et horaires

Vauban, Lycée Français de Luxembourg

 

Contact

1, Avenue Joseph Sax L-2515 Luxembourg

Telephone : 46 20 55

 

Mail : lyc-fran@vauban.lu

 

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi : 7h30 - 17h45

 

Secrétariat

Ouvert tous les jours de 8h à 16h (sauf week-ends et jours fériés)

Histoire de l'école et du lycée

Ecole Française de Luxembourg 

L’Ecole maternelle française de Luxembourg a été créée en 1993 sous forme d’association sans but lucratif (a.s.b.l) dans des locaux provisoires, avenue Joseph Sax. L’école était alors ouverte à la population francophone et étrangère, désireuse d’assurer à leurs enfants une scolarité en langue française. Elle accueillait 54 enfants de 24 nationalités différentes répartis dans 3 classes, de la petite section (3-4 ans) à la grande section (5-6 ans).

L’excellente réputation de la petite école au Grand-Duché du Luxembourg a conduit en 1996 à poursuivre son développement en créant la première classe élémentaire puis tous les niveaux de classe jusqu’en 2000. Pour assurer son développement et atteindre son objectif de 3 classes par niveau, l’école a dû déménager vers les locaux actuels, avenue de la Faïencerie en plein cœur du quartier résidentiel du Limpertsberg. En 2003, une nouvelle extension s’est ajoutée aux anciens bâtiments pour les dernières créations de classe.

 

Lycée Vauban, lycée français du Luxembourg

En 1985, un groupe d'expatriés français a souhaité créér un établissement d'enseignement post-primaire conforme aux critères de l’Éducation nationale française : le Lycée Vauban. L’ouverture des classes s'est faite au fur et à mesure que les premiers élèves ont avancé dans leur scolarité. En 1992, la première promotion se présente au baccalauréat. Victime de son succès, le Lycée Vauban doit très vite ouvrir 2 classes de 6ème, en 1996. Depuis lors sa population n'a fait que croître.

D'un point de vue financier, les parents ont supporté la plus grande partie des coûts de fonctionnement du Lycée jusqu'en 2003, date à laquelle la loi autorisant le gouvernement luxembourgeois à financer les établissements scolaires privés présentée par Anne Brasseur, ministre de l'Education nationale Luxembourgeoise de l'époque, est adoptée. Depuis, la plus grande partie des frais de scolarité est financée grâce aux subsides de l'Etat Luxembourgeois, le reste étant à charge des parents.

Qui était Vauban ?

Maréchal de France (1633-1707), sous le règne de Louis XIV,qui se présenta comme un grand spécialiste des fortifications de châteaux et des techniques de sièges. Ingénieur militaire au service du Roi, il mit au point une technique d'attaque révolutionnaire et reprenant les travaux de ses prédécesseurs, porta à son apogée l'art de la fortification bastionnée grâce à son expérience et à son bon sens. Il créa 9 villes fortifiées. Il fut également un grand économiste de son époque.

Vauban dirigea plus de 50 sièges consolida quelque 270 forteresses et en conçu plus de 30. Il développa la technique du tir à ricochet et inventa en 1687 la baïonnette à bague de fixation creuse, qui permettait de faire feu même avec la baïonnette fixée au bout du mousquet.

Il chercha systématiquement à adapter ses principes à la configuration propre à chaque site, afin d'éviter les dégâts causés par les canons, protéger les troupes et retarder le plus possible l'assaillant pour laisser aux secours le temps d'arriver.

En 1698, il met en place un recensement de la population et élabore un projet de dîme royale, qui fût saisi peu avant sa mort, en 1707. Afin de simplifier les impôts, il propose un impôt unique et cette propositin va compromettre sa position de favoris auprès du Roi, Louis XIV.

La pensée de Vauban est comparable à celle de nombreux intellectuels français. Partagé entre la volonté de réforme et une résistance conservatrice très forte.